Au moment où je vous écris, de nouveau un important incendie est en cours sur Paris, avec à cet instant, 3 décès et 27 blessés. Toutes mes pensées aux familles.

Le premier semestre 2019 a illustré encore de nombreux incendie partout dans le monde. On pourra noter quelques incendies impressionnants tels que les feux de façades bois (Londres, Draguignan, ..), cladding combustible sans ignifugeant (Dhaka,..), batiment d’habitation ancien (Dhaka, India, Paris, ..), batiment en cours de construction ( Iowa city, Tokyo, ..) et plus récemment Notre Dame de Paris. A l’aube de l’été dans l’hémisphère Nord, je me dois d’évoquer les feux de forêts qui ont débuté dès le début de l’année, et qui chaque année sont de plus en plus violents.

La construction s’effectue dans des plannings de plus en plus courts avec des conceptions de plus en plus complexes, le contrôle est alors un élément clé dans la sécurité incendie. Le contrôle est efficace lorsque le contrôle est effectué par une tierce partie indépendante et ce à toutes les phases de la construction : performance des produits de la construction (essais, inspection du contrôle de production en usine, certification), vérification de la conception basée sur les règles descriptives incluant une justification des dérogations par une approche scientifique, validation des conceptions présentées par une approche d’ingénierie limitant les avis d’experts, contrôle de l’installation (sur site ou par certification des installateurs) incluant les évaluations des écarts, la réception de l’ouvrage (avec les essais intégrés, vérification du rôle de l’homme dans les décisions et de leur formation..).

La croissance de la cinétique des incendies, l’augmentation de la propagation des incendies par l’intérieur ou par l’extérieur, les feux de forêts et la vulnérabilité des bâtis, l’utilisation des nouvelles technologies renforçant souvent le rôle de l’homme dans les décisions… compliquent la lecture du feu pour les services de secours , qui doivent adapter leur stratégie à chaque situation.

L’ambition de réduire l’impact des incendies passe par le développement de nouvelles règles pour les acteurs de la construction, de nouvelles règles de contrôle par tierce partie indépendante et par de nouvelles recherches sur les incendies avec des objectifs à court terme.

Efectis travaille avec les réglementeurs, les organismes de normalisation, les services de secours, les acteurs de la construction pour adapter les règles de construction.
Efectis reçoit à son laboratoire de Belfast au Royaume Uni, le forum International des directeurs des laboratoires feu qui contribue à la recherche incendie.  Efectis est votre partenaire pour une meilleure sécurité incendie.

 

Daniel Joyeux
Président Efectis Group

Retour aux actualités