A l’occasion du chantier d’extension B de la ligne 1 du métro d’Alger, Efectis a été chargé de réaliser pour le compte de COLAS Rail des études d’ingénierie du désenfumage sur les nouvelles stations prévues à l’est du réseau existant. Le système d’extraction projeté se concentrant essentiellement sur les zones de quais, COLAS Rail a souhaité qu’Efectis fasse une évaluation globale de son efficacité.

Les quatre ouvrages qui ont fait l’objet de cette évaluation sont les gares souterraines de Bachdjarah 1, Bachdjarah 2, El Harrach Centre et El Harrach Gare. Il s’agit de stations de type « cathédrale » d’une longueur de quai de 120 à 140 m, composées de plusieurs niveaux (un niveau quai, un ou deux niveaux en mezzanines et un niveau salle des billets) répartis sur une hauteur pouvant atteindre une vingtaine de mètres.

À la demande de COLAS Rail, la prestation a été menée dans le respect des critères annoncés dans la norme américaine NFPA 130 relatives à la sécurité incendie dans les systèmes de transports guidés (températures et flux critiques, visibilité acceptable, concentration en gaz toxiques) ; et en s’inspirant de la logique d’exécution des études d’ingénierie du désenfumage proposée par la réglementation Française des Établissements Recevant du Public (ERP).

Au démarrage de l’étude, il a d’abord été nécessaire de réaliser une analyse préliminaire des risques afin d’identifier les situations les plus pertinentes à analyser. Pour chaque scénario envisagé, Efectis s’est attaché, en collaboration avec les différents intervenants du projet, à définir les aspects suivants : localisation et géométrie du foyer naissant, nature du combustible représentatif de la situation, débit calorifique maximum, cinétique de développement de l’incendie, apports d’air et extractions, délais de mise en services des dispositifs de sécurité.

Par ailleurs, l’étude a pris en considération les effets aérauliques du réseau de tunnel dans son ensemble sur le désenfumage des stations ; COLAS Rail ayant élaboré un modèle 1D du réseau souterrain à l’aide du code SES (Subway Environment Simulation).

Après validation de l’ensemble des hypothèses, un modèle 3D des stations a été réalisé à partir des plans 2D fournis par la maitrise d’œuvre, dans le but de simuler numériquement, les différentes situations de développement de feu envisagées. L’objectif était de pouvoir apprécier les conditions d’ambiance rencontrées par les usagers impliqués dans le sinistre durant leur évacuation.

L’analyse des résultats des simulations numériques obtenus à l’aide du code FDS (Fire Dynamics Simulator) a permis de comparer l’efficacité de plusieurs schémas de désenfumage, afin de proposer les dispositions de sécurité les plus adaptées en termes d’évacuation du public.

Champ de température le long de l'axe des voies
Aperçu de l'intérieur du modèle 3D
Champ de température sur l'axe des voies à l'intérieur de la station